Monsieur Mindfulness

Né d’un père inconnu en 1971, en Afrique centrale, à cheval entre deux cultures, Jean-Marc - alias Monsieur Mindfulness - perd son père adoptif à l'âge de 10 ans. Plusieurs décès de proches ravivent régulièrement sa quête de l’essentiel. Par curiosité pour de multiples sujets et avec des envies compulsives de faire quelque chose de différent, il a longtemps eu du mal à trouver "sa place". Il suit toutes sortes de formations et stages, lance toutes sortes de projets et connait pas mal de déboires et de réussites. Il cherche son chemin dans de multiples traditions et rencontre toutes sortes de "guides", avec lesquels il vit parfois des expériences paroxystiques – au sens de A. Maslow – sans jamais parvenir à gommer totalement son insatisfaction permanente, à maitriser ses colères inexplicables et à apaiser le bavardage assourdissant dans sa tête bouillonnante de questions et d'idées.

Il y a 25 ans qu'il découvre les pratiques de pleine conscience au travers des arts martiaux puis de certaines pratiques chamaniques de marche consciente. C'est à partir de 2010, après avoir reçu "la transmission" d'un maitre tibétain qu'il commence à pratiquer régulièrement puis quotidiennement. Mais, d'une part, la pratique demeure très hermétique et peu transmissible et, d'autre part, il perçoit que sous des "emballages" différents, les grandes traditions qu'il a abordées – chamanisme, bouddhisme, judaïsme, catholicisme, protestantisme et soufisme – offrent en substance un "cadeau identique". Quelque chose d'universel se cache derrière derrière le rideau des apparences culturelles. Désireux de se défaire de tous les "ismes" embrassés sur son parcours et convaincu qu'il est possible de vivre une spiritualité laïque – c'est-à-dire libre de toute appartenance religieuse – il décide alors de se tourner vers une pratique non dogmatique et découvre à cette époque le travail de Jon Kabat-Zinn autour de la Mindfulness

Sa vie prend alors un tournant lorsque, grâce à la pratique régulière de la méditation pleine conscience, il réalise être tout à la fois auteur, metteur en scène, acteur et spectateur de ses propres souffrances. Il s'éveille alors au fait que, comme tout un chacun, il est le seul à détenir les réponses ainsi que les solutions à ses questionnements les plus vertigineux… Il cesse alors de chercher la vérité absolue et le chemin parfait à l’extérieur de lui pour découvrir la force de ses vulnérabilités. Quelque chose se dénoue alors et il trouve en lui la clé de sa propre prison. Ses contrariétés quotidiennes et ses animosités s'atténuent grandement. Il apprend à apprécier le bonheur des petits riens, des instants fugaces, la joie simple de ressentir la vie en lui à chaque respiration et de partager du temps avec les personnes qui comptent… Rien de magique ni d’exceptionnel dans tout cela et pourtant il affirme que cela a tout changé pour lui: "j’ai découvert que chaque instant est parfait tel qu’il est et que je suis – dans tous les sens du terme – mon propre chemin".

Ayant enfin trouvé la pratique qui lui correspond, Jean-Marc entreprend de commencer chacune de ses journées par une méditation de pleine présence, intégrant ainsi la pratique de la Mindfulness à son quotidien. Son but initial est simple: "je voulais devenir chaque jour un peu plus attentif à ce qu'e je vis et plus présent à ma propre expérience afin de calmer mon immense agitation mentale"En quelques semaines, les bienfaits de la méditation s'avèrent immenses: ses colères s'espacent et diminuent énormément. Il est beaucoup plus calme et son entourage, qui ne le reconnait pas, l'encourage dans sa démarche qu'il partage avec enthousiasme. À force de l'entendre vanter les bienfaits de la méditation pleine conscience, ses copains le surnomment pour rigoler "Monsieur Mindfulness". C'est l'alias qu'il décide de prendre pour partager ses découvertes: "j'ai trouvé ce pseudo amusant et, croyez-le ou non, je n'ai pas les chevilles qui enflent. C'est juste un sobriquet, rien de plus", déclare-t-il en riant !

Entrepreneur pendant de nombreuses années, marié et père de trois enfants, Jean-Marc souligne qu'il connait bien les défis et contraintes que vivent la plupart des gens. Ce que "Monsieur Mindfulness" partage avec authenticité et sans prosélytisme, c'est son voyage sur ce qu'il appelle "le chemin de la Présence" ; un voyage facilité et nourri par la pratique de la méditation de pleine conscience. Selon ses lecteurs, il propose un enseignement à la fois humble, profond, bienveillant et pragmatique dans lequel tout un chacun peut se retrouver. Il nous invite à le retrouver sur sa page Facebook Monsieur Mindfulness, dans son groupe de discussion Facebook,  ainsi que sur sa jeune chaîne Youtube lancée en mars 2017. Vous pouvez également lire ses articles sur la méditation pleine conscience, à découvrir ses formations et retraites de méditation ou le demander en consultation individuelle. Si vous voulez en savoir plus sur son parcours professionnel, retrouvez-le également sur son profil professionnel LinkeDIN.

Monsieur Mindfulness en bref

Coach professionnel certifié, psychopraticien en gestion du stress et des émotions spécialisé en PNL et Instructeur de méditation pleine conscience, Jean-Marc anime des stages et des retraites de méditation en France et à l’étranger. En cours de formation d’instructeur MBSR, il enseigne le MBSR à Montpellier et le MBSR à Béziers. Il s’est fixé comme but de partager avec le plus grand nombre "l’art de vivre en pleine conscience" qu’il enseigne avec beaucoup de bienveillance lors de conférences, de stages et de retraites en France et à l'étranger. Il a fondé le jeune réseau international de groupes bénévoles de pleine conscience intitulé "La Pause Méditation". C'est aussi le créateur du programme gratuit des 21 jours de méditation suivi par plus de 5.000 personnes au deuxième semestre 2017. Il est suivi par plus de 135.000 abonnés sur les réseaux sociaux.

Retrouvez tous ses évènements en cliquant ici.

J'ai vidé ton esprit

Qu'est-ce que la PLEINE CONSCIENCE du Moment Présent ?Avez-vous lu le livre de Dan Millman "La Voie du guerrier pacifique" ou peut-être vu le film ? Il y a cette scène très drôle que je vous propose en vidéo qui raconte la 1ère leçon du héros : sortir les ordures de sa tête. Une scène qui dépeint magnifiquement un changement soudain et radical du mode de penser habituel à la pleine conscience.Dans cette histoire, inspirée de faits réels, Dan est un jeune athlète très prometteur. Il est décrit comme une personne égoïste, hautaine et très ambitieuse. Ce qui est assez courant chez les jeunes gens brillants 😉 Conditionné par son milieu, il s'imagine que l'accomplissement et le bonheur viendront à lui lorsqu'il obtiendra la gloire sportive…Et puis il rencontre un homme mur et éclairé - pour ne pas dire éveillé - qui travaille de nuit dans une petite station-service locale. Cet homme possède quelque chose que Dan ne possède pas et qui l'interpelle… Dan devient son élève.Un soir, dans une autre scène, celui que Dan a surnommé Socrate l'invite à aller s'asseoir sur le capot d'une épave et lui dit qu'il doit y rester jusqu'à ce qu'il ait - ENFIN - quelque chose de valeur à dire. Il faut dire que la tête de Dan est truffée de toutes sortes de sottises auxquelles l'éducation et le système nous préparent et, en plus, il a un caractère de chiotte ! ;-)Assis là, toute la nuit, sur le capot de la voiture, il pense à des choses "sages" qu'il a entendu dans des livres ou des films et, de temps en temps, il court débiter ses trouvailles à son mentor. Mais, à chaque fois, il se fait recaler et se retrouve à nouveau sur le capot de la voiture. :-DAprès des heures assis à enchainer pensée après pensée, à essayer sans succès citation après citation, le soleil se lève. Dan est épuisé. Trop fatigué pour continuer à penser, il lâche prise. Il s'allonge sur le dos et regarde le ciel…C'est alors que "quelque chose se déplace en lui". Dan observe un jeune couple qui arrive dans la station. Il les regarde s'embrasser et prend conscience… du geste d'amour et de tendresse qu'ils échangent ! À ce moment-là, il accueille totalement ce qui est là devant lui : LE MOMENT PRÉSENT.Après quelques instants assis là, en silence, il se rend tout content dans la boutique et regarde Socrate avec du bonheur dans les yeux : "il n'y a pas de moment banal", affirme-t-il doucement.C'est l'une des leçons que Dan devait apprendre. Une leçon apprise uniquement par l'expérience directe : lorsque Dan a laissé son aptitude à la pleine conscience observer l'ici et maintenant, il a soudain réalisé que chaque instant qu'il nous est donné de vivre est unique. Il a appris qu'il n'y a jamais "rien à faire" et que chaque instant de la vie est sacré, plein à ras-bord, débordant d'émerveillement et de mystère. ;-DMais, avec notre mode de vie à 100 km/h, nous n'en prenons conscience que si nous ralentissons suffisamment pour déguster le moment présent. Il n'y a rien à FAIRE ou à AVOIR qui puisse nous rendre durablement heureux. Il n'y a qu'à ÊTRE là, présent à ce qui est.Apprendre à "sortir les ordures de nos têtes" et à être pleinement présents, c'est ce que la #Mindfulness ou méditation de pleine conscience se propose de nous apprendre. ;-)Et vous, avez-vous eu des prises de conscience qui ont changé votre vie?******************************https://www.facebook.com/MMindfulness.fr/EThttps://mmindfulness.frVoici le lien vers le film complet:https://youtu.be/FeBIkqoe87k

Posté par Mindfulness sur mardi 12 janvier 2016

Discutons ici